Infogérance informatique : quels avantages pour les entreprises ?

Définition de l’infogérance informatique

L’infogérance informatique s’inscrit comme une externalisation totale ou partielle certaines tâches de gestion, d’exploitation, d’optimisation et de sécurisation du système informatique à un prestataire tiers. Le matériel informatique, les logiciels, le réseau informatique et les données d’une entreprise sont donc confiés à un spécialiste.

L’infogérance peut être réalisée à distance via le prestataire ou par le déplacement de l’un de ses techniciens au sein de votre entreprise. Elle comprend les services suivants :

  • La maintenance du parc informatique
  • La surveillance et sécurisation des systèmes et des réseaux
  • Un support technique et une assistance continue
  • Une offre d’évolution du parc informatique
  • Une simplicité d’exécution

Le contrat comprend des clauses spécifiques à ce type de prestation : par exemple, une clause de périmètre ; d’assistance téléphonique ; de devoir de veille technologique ; de propriété des logiciels ; de réversibilité ; de considération de matériels ; de maintien opérationnel des systèmes d’information.

Les types d’infogérance informatique

Qu’elle soit globale ou partielle, l’infogérance se décline en plusieurs activités :

  • Infogérance d’exploitation : ce type d’infogérance s’inscrit dans la fonction d’exploitation du système d’information (l’exploitation, les applications, l’hébergement). Le client reste néanmoins responsable du suivi des tâches quotidiennes.
  • Infogérance matérielle : elle se rapporte à tout ce qui touche aux licences, à la gestion de cycle de vie, aux mises à jour, etc.
  • Infogérance dédiée au secteur bancaire : elle assure la mise en place des outils de suivi et de contrôle de l’ensemble des opérations bancaires
  • Pilotage technique et applicatif des systèmes : elle favorise la fiabilité de l’exploitation informatique.
  • Assistance utilisateurs : l’infogérance des utilisateurs consiste à répondre à leurs besoins dans les situations de difficultés.

Les avantages de l’infogérance informatique

L’infogérance informatique présente de nombreux avantages pour les entreprises, dans la mesure où elle offre un service de qualités et d’expertise. En effet, les utilisateurs disposent de conseils pointus de spécialistes pour telle ou telle situation. Les problèmes informatiques peuvent donc être résolus avec sérénité, dans la mesure où l’infogérance est gage de qualité et de professionnalisme.

Par ailleurs, on peut relever l’aspect économique qui n’est pas à négliger : pour une PME ou TPE, consacrer un budget à un informaticien externe peut rapidement devenir compliqué. L’infogérance informatique, c’est un réel gain économique sur les coûts informatiques : 10 à 15% d’économies sur le budget prévu à cet effet.

Elle permet également aux entreprises de rester concentrer sur leur cœur de métier en développant de nouveaux domaines d’activités ou en rationalisant ceux existants. C’est également un gain de temps et donc de productivité, puisque la gestion du système d’information est optimisée par l’appel à un prestataire spécialiste, qui possède des compétences que l’entreprise n’a pas.

On parle donc ici d’une garantie de sécurité et de performance certaine, qui assurera le bon fonctionnement du système d’information de l’entreprise et donc, d’elle-même.

Les risques de l’infogérance informatique

Les risques sont minimes mais il faut savoir que l’infogérance informatique n’est pas infaillible.

  • Perte de maîtrise de SI : cette menace est liée à la sous-traitance, à la location des données ou au choix technique des prestataires. L’exigence de sécurité peut être menacée en raison, notamment, des lieux d’hébergement des données qui peuvent présenter un danger potentiel.
  • Interventions à distance : les diagnostiques à distance présentent de nombreux risques malgré certains avantages (comme la réduction du délai d’intervention et de coûts). Ils peuvent causés l’intrusion de personnes non autorisées dans le système d’information ou l’abus des droits d’un technicien qui accéderait à des données confidentielles.
  • Hébergement mutualisé : la perte de disponibilité, de confidentialité ou d’intégrité sont en jeu avec l’hébergement mutualisé (lorsque plusieurs services sont hébergés sur un seul et même serveur).
  • Autres risques : juridique – avec une remise en cause de la responsabilité en cas de dommages et financier – lorsque la facture fluctue en fonction du volume d’information à traiter

Pour pallier ces risques, la mise en place d’un audit régulier peut être utile dans l’alignement des objectifs de sécurité avec les mesures employées. Le contrat d’infogérance établi entre les deux partis doit également prévoir une clause de récupération rapide des données.